Le Référentiel Général d'Accessibilité des Administrations (RGAA) pour une accessibilité réelle et durable écouter le billet : Le Référentiel Général d'Accessibilité des Administrations (RGAA) pour une accessibilité réelle et durable - mp3 - nouvelle fenêtre

mercredi 9 mai 2007 à 22:12 :: Accessibilité :: #65 :: rss

Aujourd'hui se concrétise une partie du pourquoi je tiens ce blog depuis maintenant un peu plus d'un an. Ce blog permet de promouvoir l'accessibilité des sites et des services web et essaye de vous aider dans cette démarche. Depuis la loi du le 11 février 2005 et son article 47 imposant l'accessibilité des services de communication publique en ligne, nombres de responsables de sites ont commencé à s'intéresser à l'accessibilité et cela sans attendre le décret d'application de la loi.

Faute de documents officiels permettant de répondre avec précisions sur ce qui doit être fait , pourquoi et comment cela doit être fait mais surtout comment vérifier que cela a bien été fait, ils rencontrent bien des difficultés pour avancer convenablement dans leur démarche .

C'est pour répondre à ces questions que j'ai contribué à développer, pour le compte de la société dans laquelle je travaille et en collaboration avec Temesis, un nouveau document officiel : le RGAA, Référentiel Général d'accessibilité pour les Administrations.

Ce document produit sous l'égide de la DGME vient aujourd'hui de voir le jour et entre désormais dans une phase d'appel à commentaire public après 6 mois de travail et d'intense réflexion.

Dans ce document, nous avons abordé l'accessibilité sous un angle très pragmatique pour permettre à un maximum de personnes de rentrer dans une démarche d'accessibilité . Nous souhaitons amener le maximum de sites à un niveau minimum le plus rapidement possible. La démarche consistant à dire voilà l'objectif, débrouillez vous pour y arriver, je n'y crois pas, cela ne marche pas. Les personnes ne sachant pas par quelle face aborder le sujet renoncent souvent à s'y investir. A l'heure actuelle 97% des sites publics européens sont totalement inaccessibles bien que de nombreux pays aient déjà légiféré pour rendre obligatoire l'accessibilité au niveau AA WCAG 1.0.

Plus précisément, sur la base du contenu des WCAG 1.0 et 2.0 et de UWEM, nous avons établi, pour chaque point de contrôle WCAG 1.0, le pourquoi, le quoi, le comment et une liste de 194 tests unitaires permettant de vérifier la mise en oeuvre du quoi. Nous avons été plus loin que la sacro-sainte retranscription littérale des WCAG, devenu inadaptée et datée sur certains aspects, plus loin que UWEM en couvrant le niveau AAA.

Heureusement je n'ai pas effectué ce travail seul. Elie Sloïm a travaillé sur la méthode générale de déploiement, la structure du référentiel et des tests . Laurent Denis expert à tout faire du web que vous connaissez sans doute m'a prêté main forte pour la rédaction du contenu et des tests ainsi que sur pour le portage de tout cela dans dans un site qui tant qu'à faire, se veut respectueux du RGAA et de l'accessibilité.

Je penses que désormais l'administration et les concepteurs de site ont un document fiable et solide techniquement pour lancer ou poursuivre leur démarche. J'espère que le RGAA permettra à tous les acteurs de l'accessibilité d'agir vite, fort, pour faire de l'accessibilité numérique autre chose qu'un voeu pieux, d'en faire une réalité durable.

Je vous invite, à prendre connaissance du RGAA et à nous faire part de vos commentaires selon la procédure définie par la DGME afin d'améliorer encore ce document. Vous pouvez également consulter les billets de Laurent et de Elie sur le sujet, ils vous permettrons d'approfondir votre découverte du RGAA.

Dans les semaines à venir, je reviendrai sans doute à de nombreuses occasions sur le contenu du RGAA, espérant récupérer ainsi vos retours de façon non officiels mais en attendant je prend un peu de repos jusqu'à dimanche, bonne lecture à vous.

Trackbacks

1. Le lundi 14 mai 2007 à 10:15, de Blog & Blues

Le Référentiel Général d'Accessibilité des Administrations (RGAA), quelques points saillants

Aujourd'hui est officiellement ouvert en accès public un outil majeur pour l'accessibilité, à la création duquel j'ai eu la chance de participer activement ces derniers mois: le Référentiel Général d'Accessibilité des Administrations...

2. Le lundi 14 mai 2007 à 10:17, de Blog Temesis

Référentiel Général d'Accessibilité pour les Administrations

Le travail de réflexion sur le RGAA a commencé il y bientôt un an, lorsque la DGME (Direction Générale de la Modernisation de l'Etat) a publié un appel d'offre pour la définition du cadre d'accompagnement du decret d'application de la loi du 11 février...

3. Le lundi 14 mai 2007 à 10:29, de Blog Webatou, accessibilité et qualité Web

RGAA, appel à commentaires public

Et voilà, fin du teasing... Un bref historique Au travers des plans successifs eEurope 2002, eEurope 2005 et i2010, la Commission Européenne a placé l'accessibilité à la société de l'information pour tous parmi les priorités de son action.

4. Le lundi 14 mai 2007 à 10:36, de Tentatives Accessibles

R.G.A.A, publication et appel à commentaires public

Pour peu que vous vous intéressiez à l'accessibilité numérique , vous avez très probablement déjà entendu parlé du R.G.A.A. ou référentiel général d'accessibilité pour les administrations. Pour rappel, l'accessibilité des services...

5. Le lundi 14 mai 2007 à 11:20, de PYRAT.eu (à ne pas lire à haute voix)

Sortie du site du Référentiel Général d'Accessibilité pour les Administrations

J'étais au courant depuis quelques mois mais ne pouvais pas en parler. Aujourd'hui, il est disponible pour appels à commentaires durant 6 mois : Référentiel Général d'Accessibilité pour les Administrations. Ils en parlent : Aurélien Lévy

6. Le lundi 14 mai 2007 à 11:31, de Babylon-Design - Tutoriaux WebDesign : Adobe Photoshop, XHTML/CSS, Accessibilité

Le Référentiel Général d'Accessibilité des Administrations est là

Le RGAA voit le jour aujourd'hui après un teasing insoutenable ! Une véritable petite révolution dans le monde de l'accessibilité. Aujourd'hui, s'annonce l'ouverture de la phase d'appel à commentaire...

7. Le lundi 14 mai 2007 à 12:00, de Standblog

Accessibilité pour les administrations : sortie du RGAA

Le Référentiel Général pour l'Accessibilité des Administrations (RGAA) vient de sortir. Commandé par la DGME et produit par les sociétés Tektonika et Temesis (ceux qui pilotent Opquast, il est au stade de l'appel à commentaires (en Web 2.0, on

8. Le lundi 14 mai 2007 à 12:22, de Blog Alsacréations : XHTML, CSS et Standards web

Publication du Référentiel Général d'Accessibilité des Administrations (RGAA)

C'est aujourd'hui le grand jour de la sortie du Référentiel RGAA concernant l'accessibilité des services en ligne.

9. Le mardi 15 mai 2007 à 11:32, de < pot2miel.blog />

Référenciel Génaral d'Accessibilité pour les Administrations

Le RGAA, c'est quoi ? L'Etat, dans le cadre du projet de Modernisation (DGME) a voté la loi n°2005-102 de février 2005 pour l'égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées. Elle a pour but à tout

10. Le mardi 15 mai 2007 à 12:26, de Tentatives Accessibles

R.G.A.A et commentaires public, discutons... ensemble ?

Ayant parcouru les documents fournis sur le site dédié, je peux vous assurer que la tâche de lecture qui vous attend sera longue. C'est là qu'intervient l'idée de monter un wiki offrant un support de discussion quant au référentiel. Dans un

11. Le mardi 15 mai 2007 à 22:34, de LiberT : le blog !

Référentiel Général d'Accessibilité des Administrations

Comme vous le savez peut-être, s'il y a une cause qui me tient à coeur, c'est bien l'accessibilité numérique. Il s'agit d'un enjeu primordial pour le développement et la popularisation du net mais également d'une étape indispensable à la

12. Le mercredi 16 mai 2007 à 12:03, de AJblog - Aymeric Jacquet

Lancement du site RGAA : Référentiel Général d’Accessibilité pour les Administrations

Pour une fois, un simple relai d'information, un peu en retard pour cause d'activité professionnelle et personnelle intensive. C'est ici que ça se trouve : Référentiel Général d’Accessibilité pour les Administrations... Comme ils sont...

Les trackbacks pour ce billet sont fermés.

Commentaires

1. Le lundi 14 mai 2007 à 11:50, par Sébastien Delorme

Bonjour Aurélien,

Encore bravo pour ce beau projet, que je trouve particulièrement propre et complet !

Reposes-toi bien cette semaine.

A bientôt.
Sébastien Delorme.

2. Le lundi 14 mai 2007 à 11:55, par Michel

Vivement que l'administration lise son document.
Par exemple, sous Firefox 2.x,
www.culture.gouv.fr/cultu...

Réponse de aurélien levy le lundi 14 mai 2007 à 12:03

ça cela sera plus le travail du RGI et pas du RGAA, il impose le fonctionnement sous au minimum firefox et IE

3. Le lundi 14 mai 2007 à 12:24, par Jean-Luc Grellier

ça c'est une grande nouvelle, merci et bravo. je suis désolé de n'avoir pu participé plus activement au RGAA, des circonstance un peu exceptionnelles ont fait que je n'ai pu réellement apporter ma pierre à l'édifice. néanmoins, et pour avoir suivi les nombreuses contributions à distances, je dois avouer être particulièrement satisfait de ce document qui en plus d'être respectueux du travail qui avait été fait avant, permet une vision beaucoup plus pragmatique et réaliste. Il est clair que les webmasters et sociétés de service qui vont devoir l'appliquer peuvent vous tirer un grand coup de chapeau tant les progrès sont sensibles. Merci

4. Le lundi 14 mai 2007 à 13:45, par Erige

Ce nouveau référentiel rend-il caduc celui d'AccessiWeb ?
Le label et la grille AccessiWeb ont-ils encore une raison d'être ?
Comment se fait-il qu'AccessiWeb n'est jamais cité dans ces travaux ?

Réponse de aurélien levy le lundi 14 mai 2007 à 14:04

Tout dépend du cadre de votre démarche, pour une administration oui, à moins qu'elle veuille en plus d'être conforme RGAA passer une procédure de labelisation Accessiweb ou que vous ne soyez pas directement dans le cadre législatif (secteur privé).

Rien n'empêche également accessiweb de faire évoluer ses critères pour coller au RGAA ou de faire un tableau de correspondance ou qu'un autre organisme monte un label équivalent à Accessiweb sur base du RGAA. Dans cette optique, nous sommes d'ailleurs plus proche de la méthodologie UWEM que ne peut l'être Accessiweb à l'heure actuelle et donc plus proche du futur label européen.

Accessiweb/Braillenet est cité dans les crédit comme membre du comité ayant participé à la phase de relecture restreinte au même titre que tous les autres participants que je remercie d'ailleurs encore une fois pour leur participation.

5. Le lundi 14 mai 2007 à 15:03, par Erige

Qui a autorité pour décider qu'un site est conforme au RGAA ?

Que deviendra le RGAA lorsque le futur label européen verra le jour ?

Réponse de aurélien levy le lundi 14 mai 2007 à 15:18

Au choix du propriétaire du site : lui même, son prestataire, un prestataire différent de celui qui a fait le site, un organisme de labelisation indépendant.

Il a été décidé de ne pas imposer une méthode, chaque méthode ayant des avantages et des inconvénients, un coût et une garantie de qualité différente, le choix sera avant tout un choix politique du propriétaire sachant qu'il s'engage pour la globalité de son site, c'est à lui de choisir l'option qui lui permet d'avoir la plus grande certitude que cette objectif soit atteint.

Toute démarche de certification est une démarche indépendante du RGAA, il restera identique, comme pour accessiweb une correspondance peut être trouvée à ceci près que UWEM porte sur le AA, RGAA sur AAA.

6. Le lundi 14 mai 2007 à 16:26, par Denis Boudreau

Bravo Aurélien!

Toutes mes félicitations mon vieux. Étant également dans une démarche similaire auprès du gouvernement québécois, nous allons très certainement nous inspirer de la vôtre! :)

À tout le moins, je m'assure de diriger ces informations vers le coordonnateur de la normalisation au Ministère des Services gouvernementaux, à Québec.

Br-AAA-vo pour cet intéressant travail...

7. Le lundi 14 mai 2007 à 17:03, par Sébastien Billard

Il y a un probleme d'affichage sous IE7 cependant, avec la balise <pre>. A cette page www.rgaa.referentiels.mod... je ne vois pas le code exemple pour les citations en ligne et citation avec source

8. Le lundi 14 mai 2007 à 20:51, par Laurent Denis

En effet; le problème sera réglé demain (quelques soucis FTP ne me permettent pas d'intervenir aujourd'hui).

Merci.

9. Le jeudi 17 mai 2007 à 16:58, par Matt

Bravo pour ce beau projet !

10. Le mercredi 23 mai 2007 à 19:06, par Thierry

Je viens de lire le billet de Laurent Denis [0], mais puisque les commentaires sont clos c'est ici que je viens me plaindre de la mauvaise presse donnée aux DLs :)
D'après le billet [0]:
"les éléments de listes de définition sont explicitement réservés aux couples termes/définition"
D'après le test de validation [1]:
"Si l'élément constitue une définition du contenu de l'élément dt précédent, le test est validé, sinon le test est invalidé."

A ma connaissance, il ne s'agit pas d'une "définition" mais d'une "description".
D'ailleurs, dans le document en anglais [3], il n'ait fait aucune référence au terme "définition", il est même recommandé d'utiliser les Listes de Définitions pour des *dialogues*.
Au sujet des DLs, Joe Clark dit [4]:
"I think it’s just fine and dandy to use definition lists to mark up appositional pairs [...]."
Je pense que ce concept de paires "apposées" [5] est plus dans l'esprit des spécifications (même si DT/DD ne vont pas forcément par paires).

Il est vrai que cet élément est souvent utiliser à tort et à travers, mais il n'empêche que sa "valeur sémantique" ne se limite pas -à mon avis - à une simple relation terme/définition.

[0] www.blog-and-blues.org/we...
[1] rgaa.referentiels.moderni...
[3] www.w3.org/TR/html401/str...
[4] blog.fawny.org/2004/05/16...
[5] dictionary.reference.com/...

11. Le jeudi 24 mai 2007 à 05:06, par Laurent Denis

Sur les listes de définition, j'avoue avoir un peu de mal avec une spécification (HTML4.01) qui indique qu'elles peuvent être utilisées également pour baliser un dialogue... alors que la liste de définition est une liste non ordonnée, et qu'un dialogue est lui-même nécesssairement ordonné ;)

Sur le fond, et plus sérieusement, il s'agit en effet plutôt d'association "terme"+"description" que de "définition" au sens le plus étroit (les <dt> devraient en fait théoriquement être renforcés par des <dfn> pour spécifier qu'il s'agit vraiment de définitions). Dans cette acception, <dl> est effectivement un élément au rôle très vaste, mais, du coup, de peu d'intérêt faute de sens spécifique.

Surtout, le problème du point de vue de l'accessibilité, face aux usages, est d'empêcher que les éléments <dt> ne viennent se substituer en particulier aux éléments de titrage, comme on le voit trop souvent. Pour cela, une approche restrictive me semble vraiment nécessaire.

(Désolé pour la fermeture inopinée des commentaires sur Blog & Blues. Ils sont à présent réouverts)

12. Le jeudi 24 mai 2007 à 23:30, par Thierry

"[...] liste de définition est une liste non ordonnée, et qu'un dialogue est lui-même nécesssairement ordonné"

Je pense que la sequence au sein du markup cree un ordre *implicite*, suffisant pour la comprehension des dialogues.

Quant a l'approche restrictive, je m'inquiete de sa portee. Releguer cet element au placard, c'est appauvrir le vocabulaire a notre disposition.

Si la justification de ce choix s'appuie sur le fait que certains pourraient utiliser des DTs comme titres, et bien alors pourquoi ne pas plutot changer les criteres de validation?

13. Le vendredi 25 mai 2007 à 07:14, par Laurent Denis

Un ordre implicite n'a pas de valeur sémantique (en d'autres termes, rien n'oblige à ce qu'il soit conservé par exemple lors de transformations appliquées au document ou dans divers modes d'accès). C'est le sens de la différence entre "liste ordonnée" (ol, ordre explicite) et non ordonnée (ul, ordre indifférent).

Plus généralement, on se repose aussi peu que possible sur l'implicite en matière d'accessibilité: cf les labels implicites prévus au départ en HTML puis évacués. Autre exemple, les attributs explicites de liaison cellule/en-tête dans les tableaux.

Pour ce qui est de l'appauvrissement, le risque me semble au moins équivalent entre:
- une délimitation étroite en fonction d'un usage probant et avéré de l'élément (dl réservé aux définitions, cas-type, les glosssaires)
- un grand flou où le sens se perd ;)

Mais on pourrait en effet envisager un test spécifique sur le problème titrage/dt. Je crains seulement qu'on laisse ainsi passer d'autres mésusages problématiques, compte-tenu des difficultés de recensement et de typologie systématique de ceux-ci. En l'occurence, le test actuel sur les dl répond à un "principe de précaution".

14. Le vendredi 25 mai 2007 à 09:29, par Thierry

"...en d'autres termes, rien n'oblige à ce qu'il soit conservé par exemple lors de transformations appliquées au document ou dans divers modes d'accès..."

Pour ma part, je pense que c'est l'ordre implicite qui nous permet d'utiliser une succession de paragraphs sans avoir recours a une liste ordonnée ;-)

"...cf les labels implicites prévus au départ en HTML puis évacués...."

Je parle ici d'une séquence et non d'une *relation* au sens où tu l'écris.

"... une délimitation étroite en fonction d'un usage probant et avéré de l'élément (dl réservé aux définitions, cas-type, les glosssaires..."

Mais comme nous l'avons vu, les spécifications emploient le terme "description".
Où est-il écrit que cet élément ne peut énumérer qu'une liste de définitions? Si c'était le cas, il serait fait mention de l'élément DFN quelque part, non?

Réponse de aurélien levy le vendredi 25 mai 2007 à 09:43

C'est vrai que même si je comprend l'idée de Laurent et le besoins d'éviter un détournement abusif, ce test a sans doute besoin d'être revu pour permettre autre chose que des définitions et plus d'élément nécessitant une "relation/séquence".

Pour moi, par exemple, l'utilisation d'un dl pour faire une FAQ composée d'une suite de questions, réponses ne devrait pas être interdit.

15. Le vendredi 25 mai 2007 à 11:32, par Erige

Bonjour,

Allez vous attendre la finalisation des WCAG 2.0 pour proposer la version définitive du RGAA ?

Merci

Réponse de aurélien levy le vendredi 25 mai 2007 à 11:54

Non, à l'heure actuelle les tests couvrent la grande majorité des évolutions apportés par wcag 2.

Si il est décidé de migré ultérieurement le RGAA vers wcag2, l'essentiel du changement sera dans l'organisation et le nombre de point de contrôle.

L'ajout de point totalement nouveau et de tests devrait être à la marge

16. Le vendredi 25 mai 2007 à 12:05, par Monique

Bonjour,

>D'ailleurs, dans le document en anglais [3], il n'ait fait aucune référence au terme "définition" (Thierry)

Si, dans ce commentaire
<!-- definition lists - DT for term, DD for its definition -->

Question de vocabulaire, de synonyme... une description concerne plutôt un objet, une image ou encore une ambiance, pas un mot me semble-t-il.

Le mot "définition" a plusieurs significations, et notamment :
- explication de la signification d'un terme, et dans ce cas on a une liste de définition à un élément (une phrase descriptive)
- liste des points qui caractérisent un terme, et dans ce cas on a une liste de définition ayant généralement plusieurs éléments

Quand aux dialogues... il est plusieurs types de contenu qui ne possèdent pas d'éléments HTML permettant de leur attribuer une valeur sémantique, et qui suscitent bien des débats entre experts sur la manière de les encoder. C'est le cas des dialogues, des strophes d'un poème...

Finalement, je rejoins l'avis de Laurent, les listes de définition sont souvent détournées de leur raison d'être et utilisées abusivement.

PS : j'ai pris la liberté de recopier cette discussion intéressante dans le forum rgaa.planete-accessibilit...

Amicalement,
Monique

17. Le vendredi 25 mai 2007 à 21:56, par Thierry

> Si, dans ce commentaire
"<!-- definition lists - DT for term, DD for its definition -->"

Ce commentaire m'a echappe, il faut dire qu'il est suivit de pres par:
"<!ELEMENT DD - O (%flow;)* -- definition description -->"

Et les deux autres references emploient le meme terme: "description".

Je pense que restreindre cet l'element a un simple concepte de "definition" va a l'encontre de l'idee principale. A ce sujet, il faut noter que la recommendation quant a l'utilisation de DLs pour des dialogues se limite a *ce* format.

Monique
Quelle heure est-il?
Thierry
4 heures

Les DTs ne sont supposes inclure que le nom des personnes, rien de plus.

Je pense que la "confusion" vient du fait que beaucoup pensent que la recommendation couvre un autre type de dialogue, comme celui-ci:

Monique demanda d'une voix ferme:
Quelle heure est-il?

Thierry repondit sans regarder sa montre
4 heures

Alors qu'en fait, ce format ne s'inscrit pas dans l'esprit de la recommendation.

Pour finir, je dirais que ne pas reconsiderer les criteres de validation proposes nous "interdira" le markup suivant:

<h1>Menu</h1>
<dl>
<dt>Lundi</dt>
<dd>Couscous</dd>
<dt>Mardi</dt>
<dd>Paella</dd>
<dt>Mercredi</dt>
<dd>Choucroute</dd>
<dt>Jeudi</dt>
<dd>Bouillabesse</dd>
<dt>Vendredi</dt>
<dd>Brandade de Morue</dd>
</dl>

Et c'est dommage...

Aussi parceque cette "rigidite" quant a l'utilisation "autorise" de l'element DL ne se retrouve pas dans le "Point de contrôle : 5.4", qui parle des tableaux mais surtout fait mention de "tableaux de mise en page".
A ma connaissance, les tableaux sont l'element de loin le plus abuse, alors pourquoi cette difference de traitement?
Pour des raisons pragmatiques? J'espere pas ;)

18. Le vendredi 25 mai 2007 à 22:41, par Thierry

Dans tout ca, j'ai oublie de donner deux exemples concrets - que je juge semantiques - d'une utilisation des DLs:

Page FAQ:
www.tjkdesign.com/article...

Images et caption:
www.tjkdesign.com/article...

Je ne vois pas quel HTML element serait mieux aproprie qu'une DL pour le markup de ces deux exemples.

19. Le lundi 3 septembre 2007 à 18:08, par Groups

Allez vous attendre la finalisation des WCAG 2.0 pour proposer la version définitive du RGAA

Réponse de aurélien levy le lundi 3 septembre 2007 à 18:18

Non, le RGAA devrait sortir avant la fin de l'année (j'espère fin septembre ou courant octobre)

Par ailleurs, la prise en compte de WCAG 2.0 va encore être renforcée dans la version définitive du RGAA

20. Le mardi 23 juin 2009 à 18:23, par Estelle

Bonjour,
J'ai le projet de créer un nouveau site Internet accessible pour une société privée et je suis trés intéressée par l'obtention du label RGAA.

Même si celui-ci n'est pas obligatoire pour les sites privés, je souhaiterais connaître la démarche à suivre pour obtenir ce label.

Pourriez-vous m'informer sur cette démarche ? (conditions, coûts, délais etc.)

Je vous remercie par avance.

Ajouter un commentaire

Les commentaires pour ce billet sont fermés.

Calendrier

« mai 2007 »
lunmarmerjeuvensamdim
123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031

Catégories

Sondage

Lequel des ces tutoriaux préféreriez vous voir traiter en priorité ?

Syndication

Archives

Il y a 105 billets publies sur ce blog, alors n'hésitez pas à fouiner

Liens